Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont des plateformes web qui permettent aux individus d’être en contact entre eux en tout temps. Pour les organismes bénévoles, il s’agit d’une belle opportunité de se faire connaître hors des contextes professionnels. Ces plateformes demandent néanmoins un véritable engagement de la part des organismes : les individus qui choisissent de « suivre » une page ne s’y intéresseront pas longtemps si aucun effort n’y est investi.

Je suis réticent à les utiliser…

Si vous avez des questionnements concernant la protection des informations sur les réseaux sociaux, ou que vous éprouvez toute autre réticence à les utiliser, cliquez ici.

À quoi est-ce que ça peut me servir?

  • Diffuser rapidement et gratuitement des informations
  • Communiquer en toute simplicité avec vos bénévoles
  • Faire connaître votre organisme et recruter de nouveaux bénévoles
  • Publier des albums photos, des vidéos ou des articles pertinents
  • Se tenir informer sur les bons coups d’autres organismes à but non lucratif

Il est important de bien choisir et de soigner les informations que l’on publie sur ces réseaux :  c’est l’image de l’organisme qui est en jeu!

Comment créer et gérer des comptes sur les réseaux sociaux en quatre étapes faciles :

Étape 1 : Désigner une personne responsable

Afin d’être constant dans vos interventions et publications, il est préférable de ne nommer qu’un(e) seul(e) responsable de la gestion des réseaux sociaux. Cette personne devra être prête à consacrer quelques heures par semaine à la tâche. Il est toutefois important qu’elle garde dans un dossier confidentiel tous les noms d’identifiants de comptes ainsi que les mots de passe afin d’en assurer le suivi et la pérennité (lorsqu’elle-même ne pourra plus s’en charger).

Étape 2 : Choisir les bons outils

Dépendamment de la visibilité que vous voulez aller chercher par votre présence sur les réseaux sociaux, vous pouvez choisir de souscrire à une seule ou à plusieurs plateformes de réseautage. En voici deux qui sont particulièrement connues et faciles d’utilisation.

Facebook :

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs, Facebook est le service de réseautage le plus utilisé au monde. Lorsqu’on en fait un usage personnel, deux fonctionnalités principales s’offrent à nous : on peut 1) ajouter comme « amis » les gens avec qui on désire demeurer en contact et 2) « aimer » des pages d’entreprises, d’organisations, etc. qui correspondent à nos intérêts. Sur la page d’accueil de notre compte, ce sont les dernières nouvelles du réseau de contacts et d’intérêts que l’on s’est bâti qui s’affichent.

Pour un organisme, Facebook peut également s’avérer très pratique. En l’utilisant, vous pourriez par exemples :

1) Entrer en contact facilement avec vos membres en les ajoutant comme amis. Vous pouvez même créer des groupes fermés afin de discuter librement des aspects organisationnels de votre organisme.

2) Créer une page officielle. En la rendant « vivante », vous susciterez l’intérêt des gens qui en viendront à « l’aimer ». Vous pouvez par exemples y publier des vidéos, des photos, des citations ou des articles intéressants sur le bénévolat.

3) Annoncer officiellement des événements, et gérer les listes d’invitation.

4) Vous encourager entre organismes, en « aimant » les pages créées par les autres OBNL! Cela vous permettrait en plus d’être visible auprès des individus qui suivent déjà les pages de ces dernières.

Twitter :

L’objectif de Twitter est sensiblement le même que pour Facebook, mais les modalités d’utilisation diffèrent. Sur cette plateforme, les utilisateurs sont appelés à se « suivre » les uns les autres, un peu de la même façon que les utilisateurs de Facebook sont invités à « aimer » des pages. Pour interagir sur Twitter, il faut « tweeter », c’est-à-dire publier des messages de 140 caractères et moins, ou « re-twetter » les interventions des utilisateurs que l’on suit.

Le fonctionnement est plus simple que pour Facebook puisque Twitter comporte moins de fonctionnalités. Ce qui peut toutefois être plus difficile à comprendre (et à maîtriser), c’est la navigation par « hashtag » (#) qui caractérise Twitter. Il s’agit de placer un « # » à l’avant du mot ou du groupe de mots auquel les autres utilisateurs pourraient être susceptibles de s’intéresser le plus. De cette façon, ces derniers peuvent prendre connaissance des « tweets » qui risquent de les intéresser par simples recherches de mots.

Voici un exemple de tweet : « Toujours à la recherche de #bénévoles pour notre grand bazar annuel de samedi!! »

Pour plus d’informations sur la navigation par hashtags, consulter l’article « En quoi consistent les hashtags (symboles “#”) ? » sur le site de Twitter. Notez que Facebook permet également l’utilisation des hashtags.

Étape 3 : S'inscrire

La troisième étape est l’inscription aux réseaux choisis. Avant de pouvoir mettre sur pied une page pour votre organisation, vous devez créer un compte en tant qu’individu. Il est conseillé de choisir une identité fictive afin de faciliter la pérennité des comptes. Exemple :

Prénom : Centre d’action bénévole

Nom: de Québec

Date de naissance : 1 juin 1970 (Attention à ce que « l’individu » que vous inscrivez soit âgé de plus de 12 ans)

Il est par contre important d’indiquer une adresse courriel à laquelle vous avez réellement accès, puisqu’un code de confirmation y sera envoyé et que vous en aurez besoin pour valider votre inscription. Voici un exemple de tutoriel sur l’inscription à Facebook qui pourra vous guider dans vos démarches.

Étape 4 : Maximiser l'utilisation

La dernière étape est de vous familiariser avec le fonctionnement du réseau. Fouillez, explorez, cliquez, trouvez des amis ou des pages à suivre! Ajoutez des photos, des descriptions de votre organisme sur votre profil. Dans le cas de Facebook, lorsque vous commencez à être un peu plus à l’aise dans votre navigation, vous pouvez créer une « page » officielle. Une page vous procure plus de visibilité qu’un simple profil : les gens qui la visitent peuvent cliquer sur « J’aime » et relayer l’information sur leur profil personnel! Sur une page, vous devez vous adresser à un public très vaste, puisque la totalité des utilisateurs du réseau y ont accès. Les gens qui lieront vos publications ne sont  pas tous familiers avec votre organisme : il vous faut donc être clair et précis.

Les tutoriels suivants prennent l’exemple du Centre d’action bénévole de Québec. Si on vous propose de débourser un montant pour favoriser la visibilité de votre page, cela demeure facultatif : ces outils sont avant tout gratuits.

Comment créer une page Facebook : Tutoriel de page

Comment publier des informations et des photos, comment faire des albums : Tutoriel photo

Si vous rencontrez certaines difficultés dans la gestion de vos comptes, n’hésitez pas à vous référer directement à la page d’aide de Facebook ou au centre d’assistance de Twitter. Avec un peu de patience et beaucoup de volonté, vous arriverez à faire rayonner votre organisme sur le web!